Bangkok… nous revoilà en 2020 !

Contrairement à d’habitude cette année nous avons commencé par les îles en atterrissant à Phuket mais il n’était pas envisageable pour nous de ne pas repasser par la capitale. En effet, au vu de la présence à nos côtés de notre famille qui venait pour la 1ère fois en terre asiatique, l’excuse était toute trouvée pour retourner à Bangkok…

Alors direction l’aéroport de Phuket depuis notre hôtel de Khao Lak pour prendre un vol intérieur avec Thai Airways et rejoindre Bangkok en une heure de porte à porte.

A notre arrivée sur Bangkok, il fait beau, très chaud et pas d’air marin ici pour se rafraîchir. Bon, on ne va pas se plaindre car c’est notamment cela que nous sommes venus chercher en plein mois de février…

Après avoir récupéré nos bagages, on saute rapidement dans un taxi van climatisé et en route pour notre hôtel.

A notre grand regret nous n’avons pu séjourner dans l’appartement de Peter où nous avons désormais nos habitudes (cf Bangkok précédents voyages), alors en arrivant dans la capitale nous nous rendons à l’hôtel Ibis Riverside. Pour un prix relativement modique nous avons logé en chambre famille (un grand lit et un lit superposé). Les plus de cet hôtel: la localisation, la vue sur le Chao Phraya dont on ne se lasse pas, une grande piscine et le petit déjeuner (avec du choix) inclus. Les moins: dur de rivaliser avec l’appartement de plus de 130 m2 où nous logions habituellement, nous avons dû changer de chambre au bout d’une nuit à cause d’un problème de climatisation mais l’hôtel a été réactif. Gros bémol pour nous : beaucoup trop de clients français à notre goût (mais il fallait s’y attendre !) car si on fait 12h d’avion ce n’est pas pour retrouver des français mais pour se déconnecter!! Par contre vous trouverez plein de restaurants sympas aux alentours et même un tenu par un français expatrié à Bangkok depuis des années.

  • la vue sur le fleuve est un des grands atouts de cet hôtel

Il y a des incontournables à Bangkok et le temple du bouddha couché: le Wat Pho en fait définitivement parti selon nous. Même si cela fait la 3ème fois que nous y retournons, nous prenons toujours autant de plaisir à découvrir ce temple et ces allées multiples avec plein de surprises tout autour. D’ailleurs nous avons découvert de nos nouveaux endroits et petits temples à visiter à l’intérieur. Lors de nos visites précédentes, nous ne nous étions quasiment contentés que du temple principal. Il ne faut pas hésiter à marcher et à fouiner un peu hors des allées remplies de touristes.

Ce temple situé non loin du Palais royal et seulement à quelques encablures du fleuve est toujours aussi agréable à visiter. N’ayant décidé de ne visiter qu’un seul temple, notre choix s’est définitivement porté sur le Wat Pho afin de le faire découvrir à nos proches. En effet, facilement accessible car tout est de plain pied, on déambule avec plaisir dans les jardins du temple principal où chaque coin regorge de découvertes et de mini temples et autres statues de bouddha toutes plus dorées les unes que les autres.

Il faut savoir que le site du Wat Pho est gigantesque puisqu’il a une superficie totale de 8 hectares. Vous y trouverez entre autre une école de médecine thaïlandaise ainsi qu’une école de massage traditionnel très réputée (vous pouvez d’ailleurs vous faire masser sur place mais c’est un massage thaï attention!). Autant vous dire que nous sommes loin d’avoir tout vu! D’ailleurs cette année nous avons découvert le Phra Ubosot qui est le hall principal utilisé pour effectuer les rituels bouddhistes et est considéré comme le bâtiment le plus sacré du temple. Vous y trouvez une statue de Bouddha encore sur un piédestal lui aussi en or et cristal.

Bien entendu nous étions ravis de revoir le fameux Bouddha couché qui est toujours aussi impressionnant. Il faut savoir que cette statue en plâtre recouverte d’or représente Bouddha sur son lit de mort avant d’accéder au Nirvana. Elle fait 46 mètres de long et remplit ainsi quasi totalement la chapelle dans laquelle elle se trouve. Les pieds de Bouddha sont incrustés de nacre et on peut y lire les 108 états de Bouddha.

Pour rappel, comme dans tous les temples du pays, c’est tenue correcte exigée (épaules et jambes couvertes). Le prix d’entrée est de 200 bahts/adulte, les enfants n’ont pas payé.

*Marché aux fleurs: Pak Khlong Talat

Pas très loin du Wat Pho vous pouvez aller faire un petit tour au marché aux fleurs de Bangkok. Il s’agit du plus grand marché de fleurs fraîches de Thaïlande, il est ouvert tous les jours et 24h/24. Il parait que le meilleur moment pour le visiter est de nuit et jusqu’à l’aube quand s’activent les arrivages des fournisseurs. Autant vous dire que nous n’étions pas au rendez-vous à ces heures bien trop matinales pour nous et que de notre côté, nous avons profité d’être au Wat Pho pour aller nous y promener. Vous y trouverez toutes sortes de fleurs et de toutes les couleurs dont beaucoup nous sont inconnues. Vous pourrez aussi voir la fabrication des colliers d’offrande et y trouver un grand panel de graines si l’envie vous prenez d’en ramener chez vous.

*Kidzania Bangkok

S’il y a bien un incontournable pour les enfants à Bangkok, il s’agit de Kidzania. Alors certains me diront que ce n’est pas typique puisque vous trouverez cette chaîne d’attractions dans plusieurs grandes villes du monde mais nous concernant, c’est à Bangkok que nous l’avons découvert. Pour vous y rendre, rien de plus simple puisqu’il se situe dans le centre commercial Siam Paragon. Ce gigantesque centre est un passage obligé pour nous à chaque visite de Bangkok car nous adorons le foodcourt qui se situe au Rez-de-chaussée. Vous y trouverez un food court traditionnel mais également plein de restaurants et étals de vente de nourriture, pour tous les goûts et toutes les bourses.

Alors Kidzania, c’est quoi ? Et bien tout simplement le paradis des enfants… pour une somme absolument pas modique (et c’est bien là le seul point négatif) vous accédez à une ville artificielle dans laquelle nos jolies têtes blondes pourront jouer aux adultes en testant à leur échelle toutes sortes de métiers ce qui leur rapportera de la monnaie Kidzo.

Le but ici n’est pas tant de gagner ce faux argent (qui vous permet à la fin de la journée de repartir avec un jouet sans grand intérêt) mais surtout pour eux de découvrir et d’endosser tout un tas de métiers qu’ils ont toujours rêvé d’exercer: espion, chirurgien, vétérinaire, policier scientifique, pompier, chorégraphe et bien d’autres…

Les enfants avaient pu tester ce concept lors de notre 1ère visite et avaient adoré cet endroit, nous réclamant d’y retourner d’ailleurs à chacune de nos venues ici. Autant vous dire qu’en ce début de journée quand nous leur avons annoncés que nous y allions, c’était Noël après l’heure (et d’ailleurs pour notre portefeuille aussi!). Mais bon, on n’a qu’un vie et le budget qu’on s’était fixé n’étant pas dépensé, cela nous a permis de leur offrir cet extra. Sachez qu’en prenant vos billets en avance sur leur site internet les prix sont légèrement moins chers donc c’est toujours ça de gagné.

*Kao San Road

Pas de passage à Bangkok sans passer par Khao san road et sa soeur jumelle, la rue parallèle dont je ne me souviens absolument jamais du nom… bien qu’étant pas mal décriées, je pense malgré tout que ces rues sont un des symboles de Bangkok et que si vous y allez en fin de journée, c’est le moment parfait pour les découvrir car il n’y pas encore trop de monde et l’ambiance y est plutôt bon enfant.

Il fallait que ma famille voit cet endroit et ils n’ont pas regretté le voyage et ont apprécié de découvrir cette autre facette de la ville entre massages, bars, restaurants, commerces de souvenirs et roulottes de nourriture partout… Ambiance garantie également sur la route du retour dans notre Grab (Uber local) version kitch thaï !

*Pororo Aqua Park

Comme vous le savez, pour nous voyager avec des enfants c’est aussi faire plaisir à tout le monde pour que le voyage et les découvertes se passent au mieux. Nous alternons donc entre le culturel et les loisirs. Il faut dire que ce n’est pas trop dur non plus car nous sommes restés de grands enfants dans l’âme. Je vous emmène donc dans un parc aquatique en plein Bangkok. Si vous avez lu mes précédents articles vous savez que ce n’est pas la première fois que nous testons ce genre de parc dans la capitale. Nous essayons d’en découvrir de nouveau(x) à chaque fois car ils ont en plus la particularité de se situer le plus souvent en haut d’un immeuble, généralement un mall (immense centre commercial sur plusieurs étages). Cette fois-ci direction le Fantasia lagoon au sommet du Mall Bangkapi.

Nous avions choisi ce parc car c’était le plus proche de notre hôtel. Déception pour nous et je vais vous expliquer pourquoi. Je pense qu’en temps normal il doit valoir le coup d’oeil mais lors de notre visite pas mal de choses étaient en réfection et nous n’avons pas pu en profiter pleinement. En plus aucun sens commercial puisque l’entrée était au même prix alors que beaucoup d’endroits n’étaient pas accessibles et en plus il a fallu payer les bouées nécessaires à certains toboggans. Quand nous avons tenté de négocier car du coup seuls les toboggans avec bouée étaient accessibles et que beaucoup de choses étaient fermées, nous avons reçu une fin de non-recevoir… pas cool. Nous avons malgré tout profité des attractions accessibles et le gros point positif c’est qu’il n’y avait personne et cela nous a permis de nous rafraîchir sous ces températures élevées du mois de février… on reviendra quand tout sera nickel … ou pas !

* Wat Prayurawongsawas Worawihan

Dès que nous revenons sur Bangkok, nous aimons retrouver des endroits que nous affectionnons mais nous aimons également découvrir de nouveaux quartiers ou temples un peu plus en retrait des circuits touristiques et c’est le cas avec celui-ci au nom imprononçable. Ce temple sort de l’ordinaire de par son chédi blanc (il s’agit d’une construction en forme de tour conique ou pyramidale) que l’on peut voir de loin et qui a la particularité de se visiter ce qui est très rare pour ce type d’édifice. Si vous voulez de la tranquillité c’est ici qu’il faut venir car nous étions totalement seuls. Avant d’accéder au chédi vous passerez dans une petite salle faisant office de musée et dans laquelle vous trouverez des reliques et autres images découvertes lors de la réfection de ce lieu.

Vous pourrez ensuite accéder aux escaliers vous permettant de pénétrer à l’intérieur du chédi. L’escalier est étroit mais cela vaut le déplacement…d’abord parce que la vue sur la ville est splendide et ensuite pour la visite du chédi qui est authentique. Il est rempli de briquettes, de statues et autres représentations de bouddhas remplies de dorures. Tout simplement splendide… même si la visite se fait rapidement.

Enfin et surtout ne ratez pas Khao Mo. Il s’agit d’une colline et d’un étang qui jouxtent le temple dont on sort juste. Vous trouverez plusieurs stupas sur cette colline artificielle et à ses pieds un bassin rempli de tortues que vous pourrez nourrir pour le plus grand plaisir des enfants comme des grands! Fraîcheur et apaisement assurés.

*Iconsiam

Bangkok est une capitale mêlant tradition et modernité. Elle est également réputée pour son shopping et ces fameux malls: d’immenses centres commerciaux sur plusieurs étages regorgeant de boutiques de luxe ou pas. Nous en avions découvert déjà pas mal lors de nos précédentes visites et nous retournons à chaque fois faire un tour au Siam paragon pour son food court et au MBK center pour ses trouvailles pas chères, son foodcourt low-cost et son étage de jeux d’arcade.

La localisation de notre hôtel nous a permis d’en découvrir un nouveau car situé à proximité et dont nous avions pas mal entendu parlé auparavant avec beaucoup de superlatifs. Ouvert au public fin 2018, Iconsiam est même devenu une attraction touristique en soi, situé le long du fleuve Chao Praya. Vous pouvez ainsi y accéder par les transports traditionnels mais également par navette fluviale. D’ailleurs, si vous arrivez par le fleuve la vue est grandiose, surtout de nuit!

Ce centre commercial abrite plus de 7 000 magasins dont les plus grandes marques de luxe comme Louis Vuitton, Chanel et Hermès ainsi que 100 restaurants parmi lesquels des étoilés au Michelin… rien que ça!

Au rez-de-chaussée du centre vous trouverez le Sook siam qui reproduit un marché flottant représentant la cuisine des 75 provinces du pays. Ici pas de grand luxe mais un endroit agréable avec une multitude de stands de nourriture tout en longeant un mini cours d’eau. Vous ne saurez plus où donner de la tête car c’est le genre d’endroits où l’on a envie de goûter à tout pour un prix modique. La décoration est soignée, l’endroit est propre comme jamais et nous avons beaucoup apprécié la nourriture qui était de qualité.

Et voilà notre voyage qui touche à sa fin. Nous avons eu peur de ne pas pouvoir partir à cause de la COVID mais dans nos têtes on ne devait pas rater ce voyage au vu du contexte tout d’abord et parce que nous le faisions en famille et que nous l’avions planifié depuis longtemps. Nous sommes tellement contents d’avoir pu le faire car seulement quelques semaines plus tard nous étions confinés. Quelle chance finalement d’avoir pu voyager dans ce pays que nous affectionnons tant juste avant et d’avoir pu le faire découvrir à nos proches. Il faut dire que les conditions étaient optimales: la haute saison (temps sec et chaud) et en plus quasiment aucun touriste chinois… nous avons donc pu profiter pleinement des lieux sans la masse de touristes habituelle et c’était vraiment plaisant. A aucun moment nous ne nous sommes posés la question de rentrer plus tôt car ici, comme dans beaucoup de pays d’Asie, les règles d’hygiène étaient plus que respectées : gens masqués, gel hydroalcoolique partout, scan pour prendre la température corporelle dans les centres commerciaux et dans les aéroports. Bref, nous nous sommes sentis bien plus en sécurité là-bas qu’en France où à l’époque on nous disait encore de ne pas avoir à porter un masque: quel décalage!

Alors en ces temps de pandémie et de couvre-feu, on ne rêve que d’une chose: y repartir et vite!!!!

Bangkok 2019 en vidéo … c’est par ici!

Alors petite nouveauté sur le blog avec cet article qui n’en est pas vraiment un puisque pour le coup , moins de bla bla et seulement des images et de la musique 😊 une petite vidéo donc de condensés de nos quelques jours à Bangkok en live et en musique… J’espère que ça vous plaira …

Pour une meilleure expérience regardez la vidéo sur tablette ou ordinateur (comme le reste des articles d’ailleurs) , agrandissez l’image en mode plein écran et mettez le son …

Un petit tour à Bangkok en vidéo…

N’hésitez pas à mettre des commentaires en bas de l’article si cela vous a plu… allez je vous fais voyager dans un autre monde pour vous sortir de votre quotidien un peu trop gris et frais à mon goût ces derniers temps …

On se retrouve ensuite très vite pour la suite de nos aventures à Koh Samui

Bangkok…We’re back in 2019!

Notre voyage à Bali de l’été précédent nous a confortés dans notre envie de tenter la Thaïlande même en pleine saison des pluies. Nous voilà donc partis – à nouveau – pour 3 semaines au pays du sourire. Malgré tout, nous n’avons pas tenté le diable et sommes restés dans des endroits réputés agréables même en juillet/août. Ce sera donc un voyage à un rythme tranquille avec seulement trois étapes: Bangkok, Koh Samui et Koh Tao.

« Bangkok encore » diront certains… et bien je dirais que ceux qui peuvent tenir de tels propos ne connaissent pas Bangkok car même après deux passages il y a toujours autant d’endroits et de choses à découvrir. Après on aime ou pas et cela me fait penser sur ce point à New York, mais en ce qui nous concerne, on adore! Cette fois-ci nous ferons deux passages par la capitale: un en arrivant et le second en repartant, pour un total de 5 jours pleins et croyez-moi, nous ne nous sommes jamais ennuyés.

Alors je vous emmène avec nous, direction la Thaïlande.

Nous décollons depuis Roissy Charles de Gaulle, ce qui n’est pas le plus pratique pour nous qui vivons dans le sud ouest parisien mais l’aéroport est agréable. Comme nous ne nous voyons pas prendre le RER depuis la maison en mode bagages encombrants et enfants, nous avons testé cette fois-ci le parking longue durée d’un hôtel proche de Roissy. Avec l’application « one park », vous avez la possibilité de réserver une place de parking d’hôtel. Vous y trouverez tous les tarifs qui varient en fonction de la localisation de l’hôtel par rapport aux aérogares et le standing. Nous avons choisi de nous stationner au parking du Hyatt Regency. Tout est très bien fait et, une fois garés sur l’une des nombreuses places disponibles, nous avons pris la navette gratuite de l’hôtel jusqu’à l’aérogare que nous avons rejoint en 10 mn et nous avons retrouvé notre voiture dans le même état que nous l’avions laissé au retour, pour un prix plus que raisonnable.

pause déjeuner « saine » avant l’embarquement !

Une fois n’est pas coutume, nous découvrons une nouvelle compagnie: Oman Air. C’était la compagnie la moins chère que nous avons trouvé pour nos dates (avec une seule escale pas trop longue). Je vous reparlerai plus amplement de cette compagnie dans un article dédié.

embarquement immédiat

Le vol durera deux fois 6 heures avec une escale d’un peu plus de deux heures à Muscat (Capitale du sultanat d’Oman).

Arrivée sur Muscat

Nous arrivons à Bangkok en fin de journée et sommes accueillis par un magnifique coucher de soleil.

Peter – le propriétaire de l’appartement Airbnb que nous louons – nous attendait à l’aéroport et nous regagnons avec un bonheur non dissimulé notre pied à terre préféré dans la capitale. Pour ceux qui n’ont pas déjà vu notre appartement coup de coeur dans les articles des années précédentes, voici quelques photos …

Cet article étant entièrement consacré à Bangkok, vous trouverez ici tous les endroits que nous avons visité durant la totalité de notre séjour.

*Chinatown

Voici un nouveau quartier que nous avons découvert à Bangkok. Et c’était la bonne surprise. Je vous conseille de visiter ce quartier dans l’après-midi afin de pouvoir y dîner en fin de promenade. En journée je vous conseille tout d’abord de vous faire déposer à Yaowarat road qui est l’artère principale du quartier chinois de Bangkok. Vous ne pouvez pas la rater car cette rue commence au niveau d’un rond-point où trône la porte de Chinatown.

Juste en face de cette porte, en accédant par une petite ruelle, se trouve le temple du bouddha d’or : Wat Traimit. L’entrée est payante: comptez 40 baths (environ 1,30 euro) par adulte et gratuit pour les enfants. Comme dans tous les temples en Thaïlande, couvrez vos épaules et vos jambes pour y pénétrer.

Ce temple est très connu car il abrite la plus grosse statue en or massif du monde: un Bouddha d’or de 5,5 tonnes et de 3 mètres de haut. Sa découverte est d’ailleurs une incroyable histoire et est plutôt récente: c’est dans les années 30 que des travaux furent entrepris dans le quartier alors que s’y trouvait un temple abandonné contenant la statue d’un bouddha en stuc. Ne pouvant la détruire car les bouddhas sont sacrés, il a été décidé de déplacer la statue au Wat Traimit toujours dans le même quartier. Le temple étant trop petit pour accueillir la statue, elle restera pendant 20 ans à l’extérieur sous un toit de tôles. Ce n’est qu’en 1955 que les moines se mirent à construire un bâtiment pour l’y exposer. Lors de son transport, l’un des câbles qui la soulevait céda et la statue tomba. Après de violents orages, le responsable du temple nettoya la statue et remarqua une fissure laissant apparaître un métal doré et vous connaissez la suite… ce temple est désormais mondialement connu.

Après cette jolie visite, qui se fait rapidement, nous avons déjeuner dans le quartier. Nous l’avons joué en mode luxe ce jour là dans un restaurant moderne avec clim !

puis libre à vous de vous promener dans les ruelles environnantes…

Nous sommes revenus un autre jour à Chinatown pour voir le quartier de nuit et cela n’a plus rien à voir, des néons partout, de la circulation, etc.

Des stands de bric et de broc mais surtout de nourriture.

et de la streetfood à des prix défiants toute concurrence…

Un quartier vivant, grouillant… vous l’aurez compris on a adoré!!

*Ancient city

Si vous n’avez pas le temps de visiter le reste de la Thaïlande ou si vous passez un peu de temps sur Bangkok, la visite d’Ancient City (ou Mueang Boran) est une petite parenthèse dans le rythme trépident de la mégalopole. Situé à une heure de route environ de Bangkok, le parc d’Ancient City renferme sur un gigantesque site une centaine de monuments représentant des sites existants du pays, mais à échelle réduite.

Nous y sommes allés en taxi mais vous pouvez également vous y rendre en transport en commun en prenant la ligne BTS Green Line en descendant à l’arrêt : Kheha. Vous rejoignez ensuite le site en taxi (10 mn environ). Le bonus de ce site : très peu de touristes. Comptez au moins une demi-journée pour en faire le tour.

Le site est ouvert de 9h à 19h. Comptez 700 baths/adulte (prix pour les étrangers, soit environ 23 euros) et 350 baths/enfant. Le prix inclut la location de vélo. Vous pouvez, avec supplément, louer une voiturette de golf (c’est vous dire que le site est grand!). Nous voulions initialement faire la visite à vélo mais, en prenant la mesure du parc, nous nous sommes rendus compte que notre petite dernière était encore trop petite pour leur modèle enfant, à son grand désespoir. Nous avons loué la voiturette et, vu la chaleur, bien nous en a pris.

Sachez que vous avez la possibilité de déjeuner sur place, c’est d’ailleurs ce que nous avons fait. Les restaurants se trouvent à l’entrée du site le long d’une allée bordée de petites échoppes. Nous avons tous très bien mangés pour un prix défiant toute concurrence.

Le jour de notre venue le ciel était gris, il faisait lourd et le site était très peu fréquenté, c’était l’idéal! Je vous emmène donc sur les chemins d’Ancient City que nous avons beaucoup aimé.

Le site est très bien fait avec un plan et un sens de circulation vous permettant de passer devant l’ensemble des monuments. Libre à vous ensuite de les visiter et de vous balader.

J’avoue que je m’attendais à des monuments moins grandioses et plus petits et j’en ai pris plein la vue.

C’était particulièrement agréable de se promener et de se perdre sur les chemins, au-dessus des rivières. Bref, un très bon moment en famille.

Il y avait quelques travaux qui ne nous ont pas permis de visiter certains sites mais cela ne nous a pas gênés plus que ça car il y a tellement à voir! Pas mal de zones ombragées et des toilettes partout pour le côté pratique.

Vous l’aurez compris un très bon moment passé ici que je ne peux que vous recommander pour une petite parenthèse loin de l’agitation de Bangkok.

*Ratchada Nightmarket

L’entrée du marché

Nous visiterons ce marché en fin de journée en arrivant sous des trombes d’eau… ça promet. Du coup nous nous réfugions au centre commercial qui se trouve juste à côté en attendant que la pluie se calme. Nous tentons notre chance au bout de quelques minutes car bien que toujours présente, la pluie est moins forte. Les débuts dans les allées se feront dans les flaques avec la plupart des étals qui ont été recouvertes. Je me dis que la visite va être courte si la pluie continue…

Mais finalement la pluie cesse, le marché commence à s’animer, les touristes à arriver et là c’est une explosion de bruits, d’odeurs, de lumières, de fumées, de babioles, de magasins improbables. la Thaïlande comme on l’imagine dans un marché de nuit, on adore!

*Wat Paket ou le temple de la montagne dorée

Il nous aura fallu nous y reprendre à deux fois pour enfin gravir l’intégralité des marches permettant d’accéder au chédi du Wat Saket. Trop dur à grimper? Mais non! Lors de notre 1ère visite nous avons été stoppés dans notre ascension par la visite du Roi himself. Et oui, sa Majesté était dans le chédi et du coup personne n’avait plus le droit d’y accéder (mais ça nous ne l’avons su qu’à mi-parcours et nous avons dû faire demi-tour après avoir attendu près d’une trentaine de minutes). Nous revoilà donc 2 semaines plus tard, toujours avec la même motivation, sous un beau soleil, et cette fois-ci sera la bonne! Ce temple n’est pas le plus connu de Bangkok mais reste assez touristique. Il vous en coûtera 50 baths/adulte pour y accéder. En tout cas il est beaucoup plus aisé de s’y promener et d’en profiter en comparaison avec la foule du Grand Palais et c’est tant mieux car il n’en est pas moins très beau et à voir. Le Wat Saket est un temple bouddhique qui a été construit sur une colline artificielle de 75 mètres. Il est recouvert à sa base d’une végétation luxuriante qui fait toute la beauté des lieux.

Ensuite il vous faudra grimper 344 marches exactement pour atteindre son sommet. Mais croyez-moi vous ne les sentez pas passer car l’escalier est, en grande partie, à l’ombre de la végétation et les marches sont toutes petites en hauteur.

Vous pouvez vous rafraîchir au café qui se trouve le long de l’ascension avec des jus de fruits frais ou des smoothies à tomber…

Vous pourrez aussi sonner les cloches qui se trouvent tout au long parcours ainsi que des gongs, les enfants adorent.

Et enfin atteindre le sommet pour apprécier une magnifique vue sur toute la ville depuis le stupa doré. Vous ne regretterez pas car tout le process est sublime.

Ce temple est très vénéré des locaux car il abrite les reliques du bouddha importé d’Inde. La descente se fait tout en tranquillité, pas forcément par le même chemin en fonction de vos envies, mais tout aussi agréable.

*Khao San Road

Cette rue est la plus connue de Bangkok, on aime ou pas, très honnêtement nous allons y faire un tour à chacun de nos séjours. Je vous conseille également la rue parallèle moins touristique (rue Thanon Ram Buttri) et plus agréable à mon goût. Dans ces deux rues, l’ambiance est très différente selon les heures de la journée…

Ou en soirée.

En effet très peu de monde en journée et donc beaucoup plus tranquille, idéal pour manger une crêpe.

Déambuler dans les boutiques sans trop se faire alpaguer.

Manger un bon déjeuner.

Et surtout se faire masser!!!

*Lumpini park

Comme je vous l’ai expliqué en début d’article, nous sommes venus en deux fois à Bangkok au cours du même séjour. Au retour des îles, nous avons logé à l’hôtel Bandara suites dans un quartier que nous ne connaissions pas: Silom. Il s’agit en fait du quartier d’affaires de Bangkok situé au sud de la ville. Nous avons beaucoup apprécié ce quartier, idéalement situé entre le parc Lumpini et la rivière Chao Praya, qui permet de rejoindre rapidement les sites touristiques de la ville. En ce qui concerne l’hôtel c’était un bon rapport qualité/prix puisque nous avons disposé d’un véritable appartement, dont voici quelques photos:

L’occasion était donc trop bonne au vu de la localisation pour ne pas aller se promener dans le « poumon vert » de Bangkok: le parc Lumpini, que nous avons rejoint à pied.

Ce qui est très agréable dans ce parc c’est que vous y trouverez des aires de jeu pour les enfants.

Des équipements de sport pour tous (même moi ça m’aurait limite donné envie d’en faire… mais non je plaisante !! faut pas abuser non plus) j’ai laissé ma place aux enfants!

Mais surtout cela fait du bien de se promener le long du lac, de déambuler le long de ces étendues de verdure au milieu de ces buildings.

En revanche faites attention aux varans qui sont nombreux dans le parc, surtout près de l’eau. Il y en a de toutes tailles et ils se promènent librement, vous pourrez donc les observer sans problème. Cela reste impressionnant à voir … à distance!

un bon petit repas…

*Pororo Aquapark

Ceux qui nous connaissent bien savent que nous ne pouvons envisager de vacances au soleil sans baignades, y compris dans les grandes villes. La piscine de notre résidence ne nous suffisant pas, nous avons testé le Pororo Aquapark.

Il s’agit d’un parc aquatique qui se trouve sur le toit d’un centre commercial. Ayant testé le Fantasia Lagoon les deux dernières fois, il était temps d’innover. Le petit plus de ce parc est qu’il est doté de davantage de toboggans aquatiques que le précédent.

Le principe est le même : des aires de jeux aquatiques.

Une rivière à courant et des toboggans. Le coût de l’entrée se fait à la taille et non à l’âge. Gratuit pour les moins de 90 cm, 280 baths pour les enfants de 90 à 120 cm et au-dessus tarif adulte à 400 baths. Le système est ensuite très bien fait puisque vous êtes porteurs d’un bracelet électronique sur lequel vous créditez de l’argent qui vous permet de payer certaines locations: serviettes, lockers ou bouées ainsi que les snacks.

Le seul bémol est qu’il est assez excentré mais le trajet valait le détour puisque nous y sommes restés une bonne partie de l’après-midi. En effet, nous sommes arrivés sur place à l’heure du déjeuner et en avons profité pour tester le foodcourt du centre commercial qui abrite le parc dénommé le Central plaza. Bonne pioche comme souvent dans les foodcourt de Bangkok: du choix et des prix accessibles!