Bali Eté 2018 #Canggu

Nous quittons donc les sublimes rizières de Jatiluwih et regagnons en fin d’après-midi notre dernier pied à terre à Bali situé dans la ville de Canggu. Comme je vous l’avais précédemment expliqué, cette location a également été prise au dernier moment du fait du changement de programme mais j’avoue qu’on ne s’en sort pas trop mal !! Le jardin de la villa paraissait un peu plus grand sur les photos (merci les photos grand angle des annonces) mais je pinaille… (pas comme certains de mes compagnons de voyage, hein?!?). Il faut dire qu’après notre villa de Lovina, tout nous parait un peu faiblard!!

Allez je vous montre notre petit pied à terre…

Comme dans notre précédente location, le personnel de maison était compris dans le tarif. La formule est agréable mais encore une fois les employés ici étaient moins agréables et plus distants que les précédents et les repas d’un niveau en dessous… mais on commence à faire nos difficiles!!

La ville de Canggu se situe au nord de la célèbre ville ultra-touristique de Kuta. Elle a l’avantage de se situer le long de la côte mais attention, ici le coin n’est pas réputé pour les fonds marins et les baignades car il y a beaucoup de vagues et l’endroit est surtout apprécié des surfeurs. D’ailleurs vous trouverez plein d’écoles pour apprendre à pratiquer ce sport le long de la plage. Mise à part les îles Gillis, nous n’allions pas à Bali pour les fonds marins et cela s’est effectivement vérifié en pratique. Les vagues étaient puissantes au nord de Kuta, et les plages ne sont pas vraiment très propres… en effet, outre les déchets rejetés par la mer (comme beaucoup d’autres plages dans le monde), la plage est également fréquentée par pas mal de chiens errants avec les petits cadeaux qu’ils laissent régulièrement çà et là…

Ces désagréments ne nous empêcheront pas de tenter de nous baigner parfois… plutôt au sud de Kuta du côté de Jimbaran, de profiter de la plage et des jeux de sable pour les enfants, de se promener pour admirer les couchers de soleil splendides devant un cocktail ou un petit repas avec les pieds dans le sable.

La côte ouest de Bali est donc très touristique et ce sera pour nous l’occasion de circuler librement en scooter. Après quelques petits déboires de départ (et je ne parle pas de moi sur ce coup là!), les enfants étaient ravis de se balader en scooter pendant ces derniers jours. Vous trouverez à tous les coins de rue des magasins de location de deux roues (je ne peux que vous conseiller de faire une photo du scooter à la prise de location) et des mini stations services en mode local le long des routes. Le système est très facile, attention juste à la conduite à gauche et aux autres conducteurs qui roulent vite et mal … car ici le klaxon est un moyen de communication en soi!!

eh oui, le scooter ne vous met pas forcément à votre avantage…surtout pour moi!
station service local

Bien que je cherche souvent des endroits un peu plus authentiques lors de nos voyages, j’ai malgré tout choisi de rester quelques jours dans cette région de l’île qui dispose, malgré tout, d’endroits magnifiques, y compris des temples (comme le reste de l’île me direz-vous !)

Direction donc le temple Taman Ayun qui n’est pas le plus connu de l’île et qui aura l’avantage de ne pas voir une trop grande concentration de touristes, ce qui est rare à Bali en plein mois d’août!! L’autre avantage, et non des moindres, est qu’il s’agit d’un temple typique, calme et assez grand, très agréable pour s’y promener.

Situé dans la ville de Mengwi, ce lieu est un ancien temple royal construit en 1634 lorsque la ville de Mengwi était la capitale d’un puissant royaume. Comme vous pouvez le découvrir sur les photos, ce temple est entouré de canaux et il est très verdoyant et luxuriant, c’est un vrai plaisir d’y passer du temps.

Vous y trouverez également une arène de combats de coqs…

Ce temple était vraiment une belle surprise, il dégage un climat de sérénité et de tranquillité un peu hors du temps et surtout loin des tumultes de Bali; je ne peux que vous le conseiller.

Changement de décor désormais, je vous emmène voir la ville de Kuta, direction shopping!!

La balade était agréable mais par contre ne vous attendez pas à faire des affaires car les prix sont à l’occidental par ici. Nous nous sommes promenés également sur la plage se trouvant juste en face et qui était plutôt agréable. Nous avons juste déploré l’absence de douche pour se rincer. Des robinets étaient accessibles pour se laver les pieds moyennant finance … un comble! Ce sera je pense le gros reproche que je ferai à Bali… nous avons eu cette désagréable sensation de devoir mettre la main à la poche pour tout. Alors oui à chaque fois il s’agit de petites sommes mais je suis malgré tout contre le principe de devoir payer pour tout que ce soit l’accès à un robinet ou à un promontoire juste pour faire une jolie photo, cela laisse un sentiment assez désagréable et je pense qu’à ce sujet les choses devraient être plus encadrées. Sur ce, je vous laisse admirer ces jolis spots pris à Kuta et sur une autre plage un peu plus au nord qui était nettement moins bondée.

Faites défiler les photos juste au-dessus

Ce qui est agréable à Bali, c’est aussi de profiter de se faire des petits plaisirs quasi quotidiennement à des coûts bien moindre qu’en France. Ainsi, tout comme en Thaïlande, nous avons fait une cure de massages. Vous trouverez des petits salons partout (à moindre échelle qu’en Thaïlande) mais très facilement malgré tout et à des prix tout doux. Pas de photo d’illustration vous vous en doutez car nous avons juste profité!!! Nous avons aussi beaucoup apprécié les repas ici… nous avons essentiellement mangé dans les warungs qui sont les petits restaurants locaux où vous mangez bien pour pas trop cher. Nous nous sommes régalés de Nasi Goreng qui est LE plat typique de l’île, d’iced tea et autres jus de fruits, glaces et smoothies.

On passe le temps en attendant notre commande dans un warung
et des glaces énormes à l’Oréo!

Autre plaisir que les garçons se sont offerts: une petite coupe de cheveu et rasage chez un Barbershop. Alors qu’en France les prix peuvent en décourager plus d’un, ce petit cadeau soin est accessible ici, alors vous les trouvez comment nos hommes?!?

Le but principal de notre petite escapade du côté de l’ouest de Bali était surtout de voir un des temples les plus connus de l’île: Tanah Lot.

Nous sommes allés le découvrir en fin de journée et c’est le moment que je vous conseille car vous pourrez ainsi découvrir le site à la lumière du jour puis admirer le magnifique coucher du soleil. Alors bien entendu le site est ultra touristique mais ce temple vaut le coup d’œil car il est vraiment atypique. Situé sur un petit îlot, il s’agit d’un des sept temples de la mer. D’ailleurs « Tanah Lot » signifie « pays de la mer ».

Pour y accéder vous devrez vous stationner sur un parking officiel et l’entrée au site est payante. Vous déambulerez dans des ruelles remplies d’échoppes en tous genres (comme dans chaque site à Bali) avant d’accéder au site en lui-même. Ne ratez pas au passage, un peu à l’écart, le temple de Pura Batu Balong qui est également très photogénique.

Alors forcément dur dur de trier les photos de ce site donc attendez vous à une invasion de couchers de soleil!

Finissons ce carnet de voyage par un endroit que nous avons trouvé très agréable. Il s’agit de Jimbaran, au sud de Kuta. A la fois station balnéaire (vous y trouverez de très beaux hôtels) et village de pêcheurs, nous avions envie de découvrir cet endroit réputé pour ses jolies plages sans grosse vague et pour ces dîners à la bougie les pieds dans l’eau. Il fallait donc qu’on teste cette expérience un peu atypique en mode farniente. L’expérience était agréable, la mer un peu froide mais les enfants se sont régalés à jouer dans le sable sur une plage immense. Nous avons dégusté des fruits de mer et autres poissons à la lumière des bougies… l’expérience était vraiment très chouette et je vous la recommande!

Et voilà notre séjour prend fin sur ces belles images du bout du monde. Direction l’aéroport pour notre vol de nuit avec escale à Dubaï. Le retour au quotidien est toujours difficile mais les préparatifs pour les prochains voyages commencent déjà dans ma tête… enfin je crois que je n’attends même pas le retour pour déjà avoir pleins d’idées de destinations !!!

Je vous laisse sur cette petite vidéo rigolote signée GoPro, histoire de vous rafraîchir un peu…

A très vite pour de nouvelles aventures…

Bali Eté 2018 # Lovina Beach et ses alentours

Située dans le nord de Bali, la ville de Lovina et sa consœur Lovina beach ne font pas partie à proprement parlé du circuit touristique classique de Bali… nous devrions donc y trouver un peu moins de monde.

Le côté nord de l’île est réputé pour son côté plus authentique, avec une ambiance familiale, des plages de sable noir avec des eaux calmes, propices à la baignade et à la plongée. Bref, sur le papier, c’est tout ce que nous recherchons (à défaut de pouvoir faire notre programme initial).

Pour vous rendre à Lovina, il vous faudra soit louer une voiture soit trouver un chauffeur car les taxis sont rares et les transports en commun inexistants. Nous ferons appel au chauffeur qui est rattaché à la villa Airbnb que nous avons loué. Celui-ci est venu nous chercher à notre hôtel à Ubud, a fait une pause à l’endroit que nous souhaitions visiter puis nous a conduit jusqu’à Lovina aux pieds de notre villa.

Nous avons ainsi fait une pause sur notre route vers le nord, au Lac Bratan et son célèbre temple sur l’eau situé à 40 km d’Ubud. Le temps est très nuageux et il s’est rafraîchi car nous sommes sur les hauteurs de l’île, à 1500 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Le lac Bratan est le 2ème plus grand lac de Bali et se trouve être la source principale d’irrigation pour le centre de l’île.

Le temple Ulun Danu Baratan est dédié à la déesse des eaux : Dewi Tanu. Ce temple est un des symboles de l’île de Bali. En effet, submergé dans l’eau du lac Bratan, le temple est particulièrement photogénique… Voyez par vous-même…

Sachez que vous avez la possibilité, sur place, de louer un bateau ou autre pédalo pour vous promener sur le lac. Nous n’avons pas tester faute de temps mais le point de vue depuis le lac sur le temple doit valoir le coup! Nous avons pris le parti de déjeuner sur le site, en effet, le lieu étant très touristique vous trouverez facilement de quoi manger sur place… par contre, ne vous attendez pas à des miracles car comme souvent, qui dit touristique, dit cuisine de masse sans saveur. La seule chose que nous retiendrons de cette pause repas, c’est la rencontre avec un aventurier de l’émission Ko Lanta qui a donné le sourire à chouchou!

Après ce déjeuner qui ne restera pas dans les annales, en route pour notre villa de Lovina… nous avons hâte car les photos sur le site Airbnb étaient splendides. La ville se trouve sur les hauteurs, pas d’accès plage direct donc il vous faudra prendre la voiture mais cela permet d’être au calme, loin des routes principales et d’avoir une vue sur le coucher du soleil dans la mer: juste paradisiaque! Et c’est bien l’adjectif qui reviendra tout au long de notre séjour à Lovina car la villa est au-delà de nos espérances. Elle est immense, propre, les pièces sont grandes, la piscine est gigantesque et chaude, la vue est sublime et le personnel de maison adorable!! Allez, je vous montre notre paradis !

Comme évoqué plus haut, la location comprenait le personnel de maison à savoir: un gardien de nuit, deux personnes qui s’occupent du jardin et de l’entretien de la piscine et deux dames qui gèrent le ménage, le linge et la cuisine si vous prenez l’option. Le 1er petit déjeuner était offert et croyez moi, nous n’avons pas hésité une seconde à les prendre pour nous préparer la quasi intégralité de nos repas. La formule est top: vous payez les ingrédients uniquement et elles se chargent de cuisiner pour vous les plats demandés au préalable! Autre particularité: nous avons pu faire venir des masseuses sans bouger de la villa et ainsi nous avons pu nous faire masser deux par deux dans le jardin de la villa… Alors vous venez avec nous?!

Petit déjeuner maison: oeufs brouillés, crêpes, jus de fruits frais…
Massage au coucher du soleil pour tous!
Banane cueillie dans le jardin
Nos « perles » de Lovina… on les aurait bien emmenées avec nous!

Si vous regardez les guides touristiques sur Lovina, on vous parlera des croisières pour voir les dauphins, des magnifiques fonds marins et de jolis sites de cascades. Malheureusement nous n’avons vu aucun de ces sites. Nous avions en effet choisi de faire un tour de bateau pour aller voir les dauphins et ce, malgré le lever très matinal. Pour se faire, nous avions décidé de nous renseigner sur place au sujet de cette activité. La plupart des endroits vous vendent le circuit classique avec un pêcheur local et vous vous retrouvez sur les mêmes sites avec des dizaines d’autres touristes à courir après les dauphins. Je ne souhaitais pas le faire sous cette forme et je me suis donc mise à chercher une sortie un peu moins tourisme de masse, mais là les prix demandés étaient juste exorbitants… nous n’avons donc pas donné suite. Pour le site des cascades les mêmes dérives du tourisme, des accès aux sites payants (parking payant, quasi obligation de prendre un guide pour accéder au site, etc.) et noir de monde… pas notre truc! Nous en avons donc pris donc notre parti et avons ainsi profiter de Lovina en mode détente…

Le personnel de la maison nous a recommandé une plage sympathique où nous pourrions également manger. Les choses sont très bien faites puisque le personnel de cet endroit vient directement vous chercher à la villa pour vous emmener sur le site.

Très peu de monde sur place, nous étions peu nombreux au restaurant et avons ainsi pu aller voir la mer. Les enfants n’ont pas fait trempette car la mer était froide et un peu sale, ils ont préféré jouer dans la piscine du restaurant.

Beaucoup moins connue comme activité, nous avons profité d’une matinée pour aller visiter le monastère bouddhiste Brahma Asrama Vihara. Il s’agit de l’unique temple bouddhiste de l’île et il vaut le détour et une petite balade. A l’époque de notre voyage, le site était encore en travaux mais nous avons pu le visiter sans aucun problème. L’accès y est gratuit (une petite donation reste malgré tout la bienvenue surtout qu’on vous prête un sarong pour la visite). Les extérieurs sont très beaux, le lieu est calme (quasiment personne le jour où nous y sommes allés) et les petits temples invitent à la zénitude. J’ai beaucoup aimé cette parenthèse reposante. Voyez par vous-même.

Dans le même secteur que ce monastère je vous encourage à poursuivre votre chemin jusqu’aux sources d’eau chaude de Banjar. Pour y accéder vous traverserez une allée remplie de boutiques de vente en tous genres: vêtements, objets souvenirs, etc. Vous payez un droit d’entrée qui n’est pas excessif et vous vous trouvez alors face à plusieurs bassins d’eau de sources bien chaudes. Faites votre choix! Nous y avons passé un très bon moment, l’endroit n’était pas surpeuplé et il y avait un mélange de touristes et de locaux. Petit plus: des douches sont mises à votre disposition gratuitement autour des sources.

Vous avez également la possibilité de louer un petit casier pour mettre vos affaires pendant la baignade. En sortant vous aurez alors la peau toute douce. En effet l’eau des sources aurait des vertus médicinales, notamment pour les maladies de la peau, grâce au soufre qu’elle contient. Inutile de vous dire que les enfants ont adoré se baigner ici!

Bien que ce séjour à Lovina n’était pas initialement prévu, il aura eu le bénéfice de nous permettre de nous reposer et de prendre le temps, ce qui fait aussi du bien en vacances! Nous reprenons donc la route direction l’ouest de l’île, qui est aussi la plus touristique! Bien que cette étape n’était pas dans le roadtrip initial, nous avons pris le parti de loger dans la zone la plus au nord pour être un peu plus au calme dans la ville de Canggu. Comme les délais de route sont assez allongés, malgré les courtes distances en kilomètres, nous ferons une étape sur un des sites les plus beaux de l’ile, situé au centre et à mi distance pour nous depuis Lovina… les rizières de Jatiluwih.

Quand on me parlait de Bali, je crois que c’était la 1ère image qui me venait en tête,des rizières en terrasses à perte de vue, et c’est exactement ce que vous trouverez en allant vous promener ici. Situées au centre de l’île, les rizières de Jatiluwih sont classées au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2012. Je pense d’ailleurs que cela permet au site d’empêcher toute construction intempestive, ce qui me ravit car vous trouverez ici un site préservé, de l’authenticité et un panorama à couper le souffle.

N’hésitez pas à vous promener le long des chemins de terre qui longent l’intérieur des rizières afin de découvrir les systèmes d’irrigation traditionnels de cette île appelés subak. Ce système permet d’utiliser l’eau de manière écologique et durable par un système de canaux et de barrages. L’Unesco a décidé de dater l’origine des subak au IXe siècle, et ces derniers sont justement présentés par l’organisation comme étant « des pratiques agricoles démocratiques et égalitaires qui ont permis aux Balinais de devenir les plus prolifiques producteurs de riz de l’archipel ».

Nous avons beaucoup aimé ce site, majestueux, authentique et comme figé dans le temps. Je vous encourage vivement à le découvrir si vous prenez le temps de sortir des sentiers battus de l’Île.

Nous quittons ce lieu pour la dernière étape de ce voyage balinais… direction Canggu!

Bali Eté 2018 # Ubud – 2ème partie

Comme je vous l’avais expliqué dans un précédent article, Ubud est la capitale culturelle de Bali, située sur les hauts plateaux de l’île.

Comme dans beaucoup de pays en Asie, il est très facile de se déplacer sur Bali que se soit en louant un scooter, en prenant un taxi ou un grab mais vous pouvez également louer les services d’une personne à la journée pour des visites. C’est tout naturellement que nous trouverons notre chauffeur Yoman qui nous accompagnera lors de nos deux journées de visites à Ubud.

Cette matinée sera consacrée à la visite des alentours d’Ubud, à des balades sur les célèbres rizières, à une dégustation de café et la visite de temples.

Nous prenons ainsi la route avec notre chauffeur et ne tardons pas à découvrir rapidement ces magnifiques rizières dans les environs d’Ubud.

Vous trouverez régulièrement sur les bords des routes des petits endroits pour déguster le café local dans une plantation. Alors oui, c’est une activité très touristique et nous ne sommes pas dupes mais je pense que tout le monde y est gagnant: les locaux mais également nous car nous avons passé un très bon moment sur un petit site petit magnifique et nous étions les seuls touristes.

Nous avons pu apprendre comment se fabrique ce café si connu de Bali: le café Kopi Luwak qui tient son nom de l’animal, le Luwak, qui intervient dans le processus de fabrication. En effet cet animal se nourrit en majorité de cerises de caféier mûres. Grâce aux qualités de son tube digestif quasi inexistant , l’animal digère la pulpe des fruits mais laisse le grain de café intact. Récolté, lavé puis séché au soleil, le grain de café contenu dans l’excrément est alors torréfié. Désigné comme étant le café le plus cher du monde, les enfants et nous-même avons découvert cet animal, les outils et les différentes étapes du processus sur un site avec une vue exceptionnelle sur les rizières. Le personnel était très gentil et intéressant. Seul ombre au tableau: les conditions de captivité de l’animal.Petit aperçu en images…

Photo avec notre chauffeur « Yoman »
le luwak

Après cette visite et dégustation de café et thé, nous reprenons la route en direction du temple Pura Gunung Kawi Sebatu… beaucoup beaucoup moins touristique que le temple Tirta Empul voisin (que nous visiterons plus tard). Ce temple est connu pour avoir en son sein une source sacrée qui alimente les bassins (sept au total) où les locaux viennent pour le rituel de purification. Loin des arrêts touristiques, ce temple reste préservé et authentique et vous incite à l’apaisement et à la contemplation.

L’ensemble du site est constitué de bassins, d’anciennes statues et tout cela dans une végétation luxuriante… c’est vraiment magnifique. Vous avez la possibilité d’accéder un peu avant la sortie à droite du temple aux bains de purification … nous ne l’avons pas fait… l’eau était gelée!!!

Un vrai coup de cœur… qui se confirmera par la suite lors des visites d’autres temples qui ne lui arriveront pas à la cheville ! J’espère qu’il restera encore longtemps à l’écart des circuits touristiques classiques…

Il est temps de faire une pause déjeuner et notre choix se portera sur un restaurant trouvé le long de la route… le repas n’était pas exceptionnel (mais pas mauvais non plus) mais on retiendra surtout son cadre puisque nous déjeunerons au beau milieu des rizières. Cela restera un très bon souvenir, surtout pour les enfants qui ont pu crapahuter librement dans les allées entre les tables au milieu des rizières , dépaysement garanti!

Nous quittons notre table pour rejoindre le célèbre site de Tirta Empul et ce que je redoutais se confirma… la déception… beaucoup, beaucoup de monde, des cars entiers de touristes (essentiellement chinois) qui se déversent sur le site… j’hésite … on y va … ou pas… bon en même temps on n’a pas fait toute cette route pour rebrousser chemin alors allons nous faire une idée. Et bien cela ne m’a fait changer d’avis, comment apprécier ce site à sa juste valeur, du monde partout et il est même parfois difficile de se frayer un chemin. On fait la queue pour aller voir les bassins où les locaux se purifient, cela fait voyeur, ce n’est pas ce que j’aime, difficile de trouver de l’authenticité et même les locaux sur place ne nous voient plus qu’en machine à argent, prêts à nous vendre tout et rien avec un air peu aimable en cas de refus. C’est tout ce que je déteste… dommage… nous ne nous éterniserons pas. Je vous mets malgré tout quelques photos car je suis certaine que sans cette foule, le site reste un endroit à voir. A faire donc, mais alors très très tôt le matin…

La journée a été chargée donc retour à l’hôtel pour un moment de détente… ce qui rime pour nous avec piscine!!!!!

Sur la route que nous avions emprunté le premier jour pour nous rendre dans le centre ville d’Ubud, nous avions repéré un petit restaurant calme et très beau. Nous décidons de tester ce dernier le soir même et c’est une réussite (nous reviendrons même le lendemain!)

Je crois que la journée a été longue!

Dernier jour à Ubud

Ce matin, les garçons testeront l’activité rafting que notre chauffeur Yoman nous a négocié à un prix défiant toute concurrence. Pas de photos à vous fournir mais d’après eux c’était très sympa et donc à faire dans la région. Vous trouverez de nombreux organismes pour cela avec une prise en charge complète depuis votre hôtel pour la 1/2 journée ou la journée complète, quel que soit votre niveau. Pendant ce temps là nous avons cocooner au bord de la piscine en mode farniente et cela nous a fait du bien. Nous avons ainsi pu tester le restaurant de l’hôtel qui était très bon malgré un prix un peu plus élevé que les restaurants locaux.

Nous passerons ensuite l’après -midi dans le centre de la ville à déambuler dans les rues et à se perdre dans le marché.

Nous finirons la journée et passerons la soirée au Ubud Water Palace en plein centre de la ville et assez réputé pour son spectacle de danse traditionnelle. Nous avions acheté nos billets le 1er jour de notre arrivée à Ubud, part contre il s’agit de places non numérotées donc ne venez pas trop tard. Le site est très beau car il s’agit d’un restaurant assez intimiste au bord d’une petite mare avec une scène devant un petit temple. Si vous êtes de passage à Ubud, vous passerez forcément devant car il est très connu, alors n’hésitez pas …

Nous avons passé un très bon moment et le spectacle a duré moins d’une heure en tout ce qui était largement suffisant, surtout avec des enfants.

Petit extrait du spectacle… cliquez au-dessus

A la fin du spectacle, vous pouvez aller saluer les artistes: danseurs (danseuses) et musiciennes qui acceptent gentiment d’être pris en photos pour le plus grand plaisir des enfants (et de certains adultes également!).

C’est ainsi que nous clôturons en beauté notre séjour à Ubud… cette ville nous a offert beaucoup de belles surprises et de jolies rencontres mais j’avoue avoir été interpellée par la foule et la circulation chargée qui gâchent pas mal l’authenticité des lieux.

La suite de ce roadtrip a été organisé en dernière minute. En effet, à l’origine, nous devions poursuivre notre chemin vers la ville d’Amed située à l’est de Bali pour 3 nuits : plages de sable noir, plongées pour voir une épave et de jolies poissons multicolores. Tout était booké !

Puis nous devions rejoindre en bateau Gili Air. Les îles Gilis (petites îles paradisiaques sans aucune voiture) le rêve en carte postale…

Malheureusement les aléas climatiques et leurs lots de drames humains en ont décidé autrement. En effet, les îles Gilis ont été particulièrement touchées quelques jours avant notre arrivée en répercussion aux tremblements de terre à Lombok (île se trouvant à proximité), des hôtels ont été détruits et de nombreuses répliques y avaient encore lieu. Nous en avons d’ailleurs ressenti deux lors de notre séjour à Ubud (ville située pourtant au centre de Bali).

Une petite carte pour que vous puissiez vous rendre compte des localisations

Nous avons donc décidé de ne prendre aucun risque, d’annuler nos deux dernières locations et nous avons dû modifier notre itinéraire moins d’une semaine avant notre arrivée. J’ai ainsi décidé de visiter le nord de l’île, en principe un peu moins touristique: direction Lovina. Nous devrions y trouver de jolis fonds marins et des paysages très natures.

Bali Eté 2018 # Ubud – 1ère partie

Ce matin, nous quittons notre jolie villa en direction d’Ubud. En théorie cette ville n’est pas très loin de Sanur: 25 km seulement … alors vous me direz pourquoi changer de villa ? et bien tout simplement parce que 25 km à Bali c’est 1h30 de voiture!! Oui oui, vous avez bien lu. Alors ici pas de routes de montagnes en lacets (en tout cas pas encore!) mais des routes étroites avec beaucoup, beaucoup de circulation. Nous ferons le trajet avec la compagnie de taxi Blue bird qui effectivement ne faillit pas à sa réputation: voiture propre, personnel gentil et course au juste prix.

Après ce périple routier nous arrivons enfin dans notre petit écrin, le Beji Ubud Resort. Que dire de ce magnifique hôtel… et bien vous y trouverez 5 piscines nichées dans la nature et une vue sur la jungle à couper le souffle.

C’est un hôtel à taille humaine avec des chambres réparties dans les jardins et quelques bungalows familiaux à étages. Nous étions d’ailleurs dans l’un d’entre eux. Ils sont spacieux et dans un style typiquement balinais. L’inconvénient est qu’ils sont assez proches de la route et que les toits en chaume ne sont pas réputés pour leur insonorisation.

Mais ce n’est qu’un détail car le reste de l’hôtel est vraiment magnifique. Vous trouverez une petite supérette juste en face et vous y serez au calme loin de l’agitation du centre ville. Comptez quand même 50 mn à pied pour rejoindre le centre et 10 mn en voiture (grab ou autre). Notre souhait était d’être au calme dans un hôtel typique dans la nature, c’est mission accomplie.

Ce premier jour à Ubud a été marquée par un temps nuageux dès le matin et nous avons essuyé quelques pluies. Nous profitons d’une éclaircie pour tester la piscine principale qui a un plongeoir: nous serons seuls !! Les enfants sont ravis et nous aussi!

Nous rejoindrons le centre ville à pieds (ça fait un peu long quand même et le gros problème c’est qu’à Bali il n’y a pas de trottoirs donc avec des jeunes enfants ce n’est pas ce qu’il y a de plus pratique!). Nous dînerons dans un restaurant en face du célèbre café Lotus. Ici les prix sont beaucoup plus chers qu’à Sanur et il faut rajouter 10% de taxe gouvernementale à la note finale… ça nous change de notre petit restaurant « Mano » à Sanur. Il n’empêche, on s’est quand même régalés! Le retour se fera en « grab » et nous irons vite nous coucher, non sans nous être fournis dans la petite supérette de l’autre côté de la rue de notre hôtel pour notre petit déjeuner.

Deuxième journée à Ubud

Après un bon petit déjeuner en chambre, nous quittons notre hôtel grâce à la navette gratuite mise à disposition des clients qui nous emmène directement dans le centre où se trouve la Monkey Forest. L’entrée principale du site est magnifique. Cette forêt se trouve dans le centre d’Ubud mais vous pourrez y voir aussi des champs tout autour où les autochtones s’activent en plein soleil.

Le site est grand et cela fait très bizarre de se retrouver dans cette vaste forêt en plein cœur de la ville avec ses singes qui déambulent dans tous les sens. Bien entendu il y a des consignes à respecter comme ne pas regarder les singes dans les yeux, ne pas les toucher ni les nourrir (en tout cas pas de manière volontaire mais vous allez bientôt comprendre pourquoi je le précise…). Nous avons passé environ 2 heures sur le site de bon matin et ce, avant l’arrivée des hordes de touristes.

Les enfants étaient vraiment contents et j’avoue que le site est très bien fait notamment avec des gardiens prêts à intervenir en cas de problème avec des lance-pierres! Eh oui, les Thierry la fronde des temps modernes!

Jeux entre singes, regardez la vidéo ici!

Malgré toute notre attention, deux petits incidents ont eu lieu : Alycia s’est fait mordre par une maman singe car son bébé s’approchait trop près de nous alors que nous marchions dans l’allée. Heureusement plus de peur que de mal car c’était au dessus des vêtements et cela a fait comme un gros pincement. Et sinon j’ai eu personnellement droit à une attaque de singe à cause de ma négligence… Pensant que nous n’étions plus dans la forêt, j’ai sorti de l’eau et des gâteaux pour les enfants et un singe m’a sauté dessus pour me voler mes gâteaux… J’ai fini par lâcher prise (c’était ma vie ou des Oreo!) et le singe s’est régalé de mes gâteaux, en tout cas de la crème car il a fait son difficile en laissant les biscuits!! Cela a beaucoup fait rire les garçons mais j’avoue que je n’en menais pas large quand il était dans mon dos avec ses bras qui s’accrochaient autour de ma tête! En tout cas on ne regrette pas notre petite virée, on a rarement l’occasion de voir des sites de ce genre à mi chemin entre la jungle et Indiana Jones…

Petite vidéo d’une maman singe et de son bébé , cliquez ici

Cette petite balade nous aura mis en appétit et nous n’avons pas beaucoup à marcher (car je le rappelle la Monkey forest est en plein coeur de la ville) pour trouver un petit restaurant sympathique et typique.

Après ce bon repas bien mérité nous nous relaxerons dans un salon de massage (prix sensiblement identiques à la Thaïlande, voire légèrement moins chers) se trouvant à proximité pour une heure de détente…désolée pas de photos, on profite!

Le reste de l’après-midi se fera en mode farniente autour de la piscine et sous un beau soleil.

Le dîner sortira un peu de l’ordinaire puisque nous découvrons un restaurant de spécialités de ribs… eh oui on change un peu du traditionnel riz et autres mets indonésiens et nous nous régalons…

Allez au dodo, il nous reste encore deux jours à Ubud…la suite dans le prochain article!

Bali Eté 2018 # 1 Sanur

Pour ce dernier jour en Thaïlande, le lever sera très matinal sur Bangkok (3 heures du matin quand même) pour un décollage depuis l’aéroport de Don Mueang cette fois-ci. L’avantage c’est que nous n’avons eu aucun problème de circulation pour rejoindre l’aéroport… Nous avons fait le trajet Bangkok-Denpasar (la capitale de Bali) avec la compagnie Air Asia. Rien à redire : bonne compagnie pour les 4 heures de vol et surtout un petit prix.

En effet comme je vous l’avais expliqué en introduction de cette série d’articles, le pays choisi pour ce voyage n’est pas la Thaïlande, qui n’était qu’une étape, mais bel et bien Bali en Indonésie. Désormais destination devenue très touristique – entre autres par les français, malgré la distance depuis Paris (10 200 km) – nous voulions absolument découvrir cet endroit avant qu’il ne soit totalement « déformé » par la tourisme… Bon, je ne vous cache pas que les mauvais côtés du tourisme de masse ont déjà pas mal envahi cette petite île (j’en reparlerai au-fur-et-à-mesure des articles quand cela sera opportun) mais il lui reste malgré tout nombre d’attraits.

La concentration des touristes se fait sur l’ouest de l’île essentiellement. Notre itinéraire de départ consistait à se poser dans une ville près de l’aéroport afin d’être près de l’île de Nusa Penida que je souhaitais absolument visiter. Le choix a donc été fait de se poser dans la ville de Sanur, réputée pour son côté familial.


L’aéroport de Bali est propre et très beau mais la chaleur est écrasante à notre arrivée. Nous cherchons désespérément les taxis « Blue bird », réputés pour leur sérieux et leur honnêteté (ils mettent le taximeter!) mais après avoir tournicoté pas mal de temps nous ne les trouvons pas. Nous négocions donc deux taxis afin de rejoindre notre villa. Nous ferons la discussion avec notre chauffeur afin de prendre un peu la température quant aux tremblements de terre qui ont lieu sur Lombok (une île à proximité de Bali) et ses nombreuses répliques durant les jours précédents notre arrivée. Notre interlocuteur est plutôt philosophe en nous expliquant que parfois ils ressentent les répliques mais qu’elles sont de faible importance et que la vie continue comme à son habitude sur l’île.

l’aéroport de Bali

Nous logeons donc à Sanur … la circulation y est dense, les deux roues virevoltent entre les voitures, il y a du monde dans cette partie de Bali.

Après 30 mn de route, nous découvrons notre villa, accueillis non pas par notre hôte mais par ses employés qui sont charmants et qui nous font une petite visite des lieux… La villa est grande et située dans un quartier au calme loin de la route, la piscine est agréable et nous disposons de tout le nécessaire pour notre court séjour. Les enfants sont impatients de se jeter à l’eau et ne nous attendrons pas pour faire un petit plongeon. Les employés seront aux petits soins durant notre séjour tout en restant très discrets et réactifs quant à nos demandes. A recommander! Je vous fais une petite visite…

La villa était un peu excentrée mais elle avait du coup le mérite d’être au calme. De plus nous n’étions pas malheureux puisque nous avions à proximité un restaurant très très sympa avec des gens adorables et une nourriture à tomber… c’est d’ailleurs devenu notre « QG » et si vous êtes de passage à Sanur n’hésitez pas à aller chez « Mano »! Sur ce coup pas de photos du lieu car on profitait juste de l’endroit et des plats !!!

Pour nous déplacer sur Sanur nous avons pris l’option « Grab » qui est le « Uber » local. Je ne peux que vous conseiller cette application, très pratique et qui fonctionne très bien. Nous irons ainsi faire une petite visite en fin de journée de Sanur plage. N’hésitez pas à traverser les hôtels pour y accéder en mode décontracté et vous aurez alors le privilège de pouvoir découvrir de beaux hôtels (je vous conseille l’hôtel Mercure de Sanur! Très joli avec grande piscine chaude et la plage au bout de l’hôtel dans un cadre vraiment agréable!)

Très peu de monde sur cette plage où vous pouvez également vous faire masser. C’était marée basse à notre arrivée et nous avons pu marcher loin dans la mer à la découverte des étoiles de mer très colorées … et surtout d’un magnifique coucher de soleil avec les cerfs volants au loin… Je vous laisse admirer

Le lendemain, nous nous rendrons à Kuta qui est la capitale touristique de Bali. Les endroits ultra touristiques n’étant pas trop notre tasse de thé, le seul attrait que nous trouvons en ce lieu est le magnifique parc aquatique. Eh oui, comme nous sommes de grands enfants nous passerons une journée entière au sein du Waterbom park qui est LE parc aquatique, reconnu comme étant le meilleur parc aquatique d’Asie et numéro 3 au niveau mondial (et oui rien que ça!)

Un avant goût du Waterbom en vidéo juste au-dessus

Nous avions prix nos billets d’entrée la veille par internet (un peu moins cher à l’achat que sur place). Ensuite tout est très bien fait, un peu à l’américaine. On vous attribue un bracelet avec un code barre sur lequel vous créditez de l’argent et cela vous permet de payer toutes vos dépenses à l’intérieur du parc (snacks/boissons/repas et éventuels suppléments…) . Vous posez vos affaires dans des casiers sécurisés situés à l’entrée et ensuite plus besoin de rien si ce n’est de profiter…

La mascotte du parc
Initiation au surf pour ceux qui veulent tenter…
Supers toboggans en vidéo juste ici!


Nous avons bénéficié d’une journée ensoleillée, juste magnifique et parfaite pour profiter de ce parc. Toboggans géants et colorés, rivière sauvage, piscines, apprentissage du surf, arbres aquatiques… il y en a pour tous les goûts et tous les âges. Le parc est très propre, vous avez des transats disposés un peu partout ainsi que différents petits restaurants. Il y en a pour tous les goûts: salades, pizza, nuggets et autres pour les enfants, avocado toast etc. pour les adultes. La nourriture est fraîche, variée et surtout très bonne. Et que dire du personnel: prévenant, souriant et aux petits soins. Bref, vous l’aurez compris nous avons passé une excellente journée et pour ceux qui aiment les sensations fortes vous trouverez votre bonheur avec des toboggans ultra rapides!

Waterbom en vidéo suite et fin!

Après une journée de rigolades, place au repos car demain est prévue une grosse journée découverte que j’avais planifié bien en amont. Nous irons passer la journée sur la petite île de Nusa Penida. Pour faire court, cette île donne une idée de ce qu’était Bali 20 ans auparavant. Vous pouvez nager avec les raies, découvrir des paysages à couper le souffle et surtout ne pas rencontrer encore trop de touristes. Voilà ce qui nous aurait dû nous attendre…

Nous sommes passés par une agence trouvée préalablement sur internet et ayant très bonne réputation. La formule comprend le pick-up à la villa, le transport jusqu’au port, le bateau jusqu’à l’île, les visites avec chauffeur privé toute la journée et le retour jusqu’à la villa. Cela nous coûte un petit billet mais tout le monde est unanime pour dire que cette île vaut le coup d’œil… Malheureusement cela ne se passera pas du tout comme prévu… et oui, les vacances ont aussi leurs lots d’imprévus et de déceptions. On peut dire que cette journée en aura fait partie 😦

Dès le matin au réveil nous nous inquiétons car il pleut sans discontinuer et le ciel est très très bas. J’envoie des messages très tôt à l’organisateur de notre journée en lui faisant comprendre que nous voyageons avec des enfants et qu’il faut absolument nous dire si ce qui était prévu est possible à faire et qui plus est, cela représente un sacré budget pour nous 8… Le monsieur me rassure en me disant que sur l’île le ciel est dégagé et qu’il ne pleut pas. Nous décidons de faire confiance mais mal nous en a pris.

En fait il ne s’arrêtera jamais de pleuvoir… nous prenons le bateau sous la pluie (45 minutes de fast boat quand même, mais à l’abri je vous rassure), arrivons avec les pieds dans les flaques d’eau boueuse, le ciel est gris, il pleut, et nous constatons en arrivant sur l’île que le temps est exactement le même que celui que nous venions de laisser sur Bali. Il n’y pas de mots pour dire à quel point nous sommes déçus. Le chauffeur décide de nous amener voir son patron pour voir comment va se passer le programme de la journée maintenant que nous sommes sur l’île. Le patron nous oriente vers le point de vue le plus près pour voir si les sites ont des points de vue dégagés. Les routes de Nusa Penida n’étant déjà pas réputées pour leur confort, je vous laisse imaginer ce que cela a pu donner sous la pluie…

Après 45 minutes de trajet plus que chaotique en voiture, nous arrivons à Kelingking beach, qui est le point de vue de notre journée se trouvant le plus près du port. Arrivés sur place, le temps est toujours aussi gris, le brouillard s’en mêle, les gens sont en attente dans les voitures et cela ne présage rien de bon. Nous décidons malgré tout de quitter les voitures pour aller voir ce point de vue qui m’a tant fait rêver lors de mes préparatifs…


Des photos étant plus parlantes que n’importe quel discours, voici ce que nous aurions dû voir:

Et voici ce que nous avons pu voir…

Vous comprendrez ainsi notre immense déception quand nous avons tenté de voir cette fameuse plage (car je vous passe la marche sous la pluie sur un chemin de terre gorgé d’eau pour aller l’admirer) et que nous n’avons vu que ça!

Entre tristesse et colère et après moult palabres avec le patron de l’agence, nous décidons à regret d’écourter la journée sur l’Île. A quoi bon faire de la route toute la journée pour nous rendre sur des sites que nous ne pourrons absolument pas admirer…

Pause déjeuner sur la route du retour vers le port et retour à la case départ dans notre villa à Bali.

Un bon jus et le sourire revient…

Je ne vous cache pas que nous étions très remontés envers le patron de l’agence et nous lui avons bien fait part de notre mécontentement. Nous avons vraiment eu ce désagréable sentiment de nous être fait avoir car malgré mes messages insistants depuis le matin quant à mes craintes et au fait que nous étions avec de jeunes enfants, celui-ci m’a menti de manière éhontée. Il était clair pour tous sur place que la pluie et le ciel bas allaient persister toute la journée et que les visites ne pouvaient pas se dérouler dans de bonnes conditions.

Nous quittons donc Sanur après cette mauvaise expérience (mais qui fait également partie des voyages même si on essaie de les limiter en général!) et changeons de ville. Direction Ubud: ville connue pour être le centre culturel de Bali.

Bali via Bangkok en famille – Eté 2018 # Partie 2

Bangkok regorge de temples tous plus beaux les uns que les autres. Nous ne voulions pas nous noyer dans la foule du Grand Palais et avons donc décidé de retourner voir le Wat Pho: le temple du bouddha couché que nous avions beaucoup aimé lors de notre précédente visite. C’était là une bonne occasion d’y retourner et de le faire découvrir à nos proches.

Le wat pho en vidéo : cliquez juste au-dessus!

Kao San Road est la rue incontournable de Bangkok. De jour comme de nuit, vous y trouverez toujours du monde mais bien entendu l’ambiance sera différente. Bien que très (trop) touristique, la balade s’impose malgré tout et même avec des enfants… entre les massages, les bars avec de la musique pour tous les goûts, les boutiques de souvenirs, les stands de nourriture ainsi que les curiosités pour les touristes comme les brochettes d’insectes…vous trouverez forcement votre bonheur… On vous emmène.

Pause dîner

Après un petit repas au restaurant et pendant que les garçons étaient partis se faire masser, les filles feront institut de beauté pour le plus grand plaisir de ces demoiselles très girly !

Et après s’être faites belles, nous avons retrouvé nos hommes en terrasse pour un dernier verre en musique… qui a dit que ce n’était pas kidsfriendly ?! Cliquez sur les 2 petites vidéos qui suivent, cela vous donnera une idée de l’ambiance bon enfant qui y règne même le soir!

Démonstrations de la bonne ambiance sur Kao San Road… cliquez sur les 2 petites vidéos ci-dessous!

les cousines à Kao San Road

Bangkok ne serait pas Bangkok, sans ses célèbres tuk-tuk qui plaisent tant aux enfants (et je l’avoue aux grands également!). Durant ce séjour nous avons beaucoup emprunté le métro aérien car notre hôtel était situé à proximité d’une station et c’était plus pratique, mais dès que nous en avions l’occasion les transferts en tuk-tuk étaient obligatoires! Direction notre prochaine visite, en tuk tuk bien sûr!

Virée en tuktuk en vidéo juste au -dessus!

Direction le cœur de la ville pour aller visiter la maison de Jim Thomson. Je souhaitais déjà la visiter lors de notre précédente visite mais le temps avait filé trop vite … c’est désormais chose faite! Je ne peux que vous conseiller ce lieu, un peu à part dans cette ville grouillante qu’est Bangkok. En effet ici, au détour d’une ruelle, vous trouvez ce petit havre de paix. Nichée au milieu des buildings, la maison de Jim Thomson est un moment de détente, de découverte et d’histoire. Ancien agent secret américain, Jim Thomson s’installe à Bangkok à la fin de la 2nde Guerre Mondiale. Homme aux multiples facettes (ancien architecte, marchand de soie et collectionneur d’antiquités), il contribua à redynamiser l’industrie de la soie thaïlandaise alors en perte de vitesse. Il en fera une référence mondiale dans la mode en termes de qualité. La visite se fait obligatoirement avec un guide (inclus dans le prix du billet) et une visite sur deux est en français donc n’hésitez pas. Il est interdit de prendre des photos à l’intérieur des lieux mais j’espère que les photos de l’extérieur vous donneront envie…

le filage de la soie
Notre guide du jour adorable avec les origamis offerts aux enfants
Danse à la maison de Jim Thomson en vidéo juste au-dessus: un avant goût de Bali…

Quand vous sortez de la maison de Jim Thomson vous êtes dans le quartier des centres commerciaux dont les plus connus sont le MBK (idéal pour l’achat de souvenirs) et le Siam Paragon (c’est la version luxe) mais avec un food court délicieux… on ne dérogera pas à la règle en y faisant un petit tour.

En route…
Foodcourt délicieux… même si ça ne se voit pas forcément sur cette photo…
Et c’est reparti…

Dernier spot de ce trop court séjour, direction la périphérie de Bangkok, encore dans un centre commercial. Cette fois-ci pas de shopping pour nous mais rigolades et baignades dans un parc aquatique situé sur le toit d’un mall: le Fantasia Lagoon

Après ce moment détente entre rivière, toboggans et jeux aquatiques, nous ferons un rapide passage par la salle d’arcade se trouvant juste à la sortie du parc aquatique mais toujours à l’intérieur du centre commercial… dépaysement garanti!

la course de dinosaures en vidéo juste au-dessus!

Malheureusement toutes les bonnes choses ont une fin… alors c’est avec tristesse que nous quittons Bangkok car nous aurions volontiers repris des pad thaïs, des tuk tuk et des sourires à profusion mais ce n’est qu’un au revoir … We’ll be back! Désormais direction l’Indonésie et une de ces îles les plus célèbres : Bali surnommée l’île des Dieux

Bye bye Bangkok … See you soon

Bali via Bangkok en famille – Eté 2018 # Partie 1

Ce voyage estival se fera cette année en mode « élargi » puisque nous serons 8 personnes à partir… C’est donc avec le frère de Chéri, sa femme et leurs deux enfants que nous avons fait ce beau voyage durant 3 semaines en août 2018. Forcément quand on est nombreux, le choix de la destination n’est pas si évident car nous voulions absolument repartir en Asie mais l’été n’est pas réputé pour être la meilleure saison, la faute à la mousson… La Thaïlande, nous trouvions cela trop risqué à l’époque pour y passer la totalité du séjour (cela n’aura pas duré bien longtemps puisque l’été 2019 se passera intégralement en Thaïlande!!). Après avoir hésité avec la Malaisie, notre choix s’est finalement porté sur Bali, petite île désormais très prisée d’Indonésie. Afin de couper le voyage « aller » et par envie de faire découvrir à ceux qui ne connaissaient pas déjà ce pays, nous ferons une escale de quelques jours dans notre pays « coup de cœur », la Thaïlande .

1er arrêt en Thaïlande puis Bali
la fine équipe au complet la veille du départ …ça promet!

Alors que nous avions tous validé la destination, mère nature se rappela à nos bons souvenirs et décida de s’en prendre à l’Indonésie et plus particulièrement à Bali. En effet le volcan du Mont Agung est entré en alerte éruption et a été pendant plusieurs semaines – voire plusieurs mois – maintenu en alerte. Cela nous a fait douter de notre choix pendant une bonne période. Ira, n’ira pas… voyant que l’éruption n’arrivait pas et malgré l’alerte longtemps maintenue, nous avons décidé de conserver cette destination. Malgré tout, un itinéraire de secours (en contournant le volcan) a été établi avec des doubles réservations d’hébergements (vive l’annulation gratuite sur Booking!) au cas où…

Vous verrez plus tard que ce ne sera malheureusement pas le seul souci climatique que nous allons rencontrer!

Les billets d’avion ont été pris avec un départ depuis Bruxelles qui nous a fait gagner une belle somme en comparaison d’un départ de Paris (les prix avaient beaucoup augmenté après les fêtes de fin d’année). Je le saurai pour les prochaines fois: pour un départ durant l’été, il faut idéalement prendre les billets d’avion avant les fêtes (cela se confirmera également cette année).

Premier stop: la Thaïlande qui se situe à 9500 km de Paris

Nous voyageons à nouveau avec la compagnie Emirates que nous affectionnons particulièrement pour le confort, la gentillesse du personnel, les menus très diversifiés, les films récents et les attentions pour les enfants! Non, non je ne suis pas sponsorisée…mais je suis ouverte à toute proposition commerciale quand ils veulent!!

La veille de notre départ, nos compagnons de voyage – domiciliés dans le sud ouest – nous ont rejoints en Ile de France afin que le trajet soit moins long jusqu’à Bruxelles. Les retrouvailles entre cousins, frères et belles-sœurs ont fait du bien mais la soirée a été ponctuée d’incertitudes quant à notre roadtrip sur Bali. En effet, des tremblements de terre majeurs ont eu lieu quelques jours avant notre départ du côté de Lombok, l’île se trouvant juste à côté de Bali et les répliques y étaient nombreuses. Du coup j’ai été contrainte d’annuler des réservations d’hôtels du côté d’Amed et de Gili air (à l’est de Bali et au plus près de Lombok) car les îles Gilis ont été sévèrement touchées. Nous en venions à nous demander si nous n’allions pas carrément annuler cette partie majeure du séjour pour nous rabattre exclusivement sur la Thaïlande… Ces changements de dernière minute ont mis mes nerfs à rude épreuve, je cherchais de nouveaux hôtels, que se soit sur Bali ou en Thaïlande mais à la dernière minute cela reste très compliqué… Tout le travail en amont que j’avais fait pour notre voyage sur Bali (réservations, excursions, plongées programmées, etc.) tombait à l’eau à quelques heures du départ… mais bon on ne s’est pas laissés abattre et on s’est dit, qu’au pire, si les tremblements de terre ne s’arrêtaient pas on resterait en Thaïlande!

C’est bon, le jour du départ est arrivé…le lever est matinal, les enfants excités et j’avoue que moi aussi comme à chaque fois que je m’apprête à prendre l’avion, une vraie gosse !! Je fais partie de ceux qui ADORENT les aéroports, l’ambiance, les énormes écrans avec toutes ces destinations affichées, l’effervescence qui règne dans les aérogares… mais uniquement à l’aller je vous rassure ! Nous prenons ainsi la route pour Bruxelles le 10 août. Situé à environ 3 heures de notre domicile, l’aéroport de Bruxelles s’est finalement avéré avoir pas mal d’avantages…outre les prix des billets très compétitifs, nous avons réduit également les frais de parking durant le temps de notre séjour car nous ne paierons que 80 euros pour 3 semaines… c’est sans comparaison avec les parkings des aéroports parisiens, même discount.

l’enregistrement des bagages

N’ayant pas la même taille que les aéroports parisiens, les files d’attente sont ridicules et nous déposerons nos bagages sur les tapis en moins de 10 minutes. Petit pique-nique improvisé dans les couloirs de l’aéroport avant l’embarquement, l’aéroport est propre et agréable. Rien à redire…

L’avion décollera à l’heure et le vol se fera sans encombre via notre escale à Dubaï.

Nous arrivons à Bangkok à 12h30 et passons la douane sans problème et avec peu d’attente grâce aux files spéciales familles. Après avoir récupéré nos bagages, direction la navette de notre hôtel qui nous attend pour nous conduire au Viva Garden Service Residence.

Bagages bien récupérés et sous bonne garde!

Notre hôtel est très bien. Le hall de réception est immense et classe, le personnel très gentil, une salle des sport est à disposition, ainsi qu’une petite salle de jeux, une piscine donnant sur l’arrière du bâtiment avec un espace sauna. L’établissement est situé juste à côté d’une station de métro et de petites supérettes. Le seul bémol est qu’il est un peu excentré des points d’intérêt de la ville mais il reste d’un très bon rapport qualité/prix, surtout quand on regarde la taille des chambres dont nous avons bénéficiées…puisque nous disposions pour chaque famille d’un appartement composé de deux chambres, d’une partie salon, d’une petite cuisine et de deux salles de bains pour une superficie totale de 108 m2 et tout cela pour moins de 100 euros la nuit!! Je vous laisse regarder…

la suite parentale
chambre des enfants

Nous avons passé 3 jours 1/2 sur Bangkok et en avons fait les incontournables en si peu de temps… Nous avions peur de la saison de la mousson et nous n’avons finalement eu que peu de pluie… une bonne giboulée à notre arrivée mais ce fut quasiment la seule du séjour! Par contre il est vrai que la chaleur reste bien présente avec un taux d’humidité important et un ciel gris… mais honnêtement ça ne nous a pas gêné et nous avons profité à fond de notre séjour thaïlandais…

Voici un aperçu de ce que nous avons pu faire … ce n’est pas forcément dans l’ordre et cela représente bien 3 jours sur place!

On commence avec la traditionnelle balade sur les klongs qui permet de voir à quel point Bangkok est une ville de contrastes…

Bangkok moderne
Bangkok traditionnel

Petite vidéo GoPro cliquez ci-dessous:

Les Klongs by GoPro… Cliquez pour visualiser

Nous profiterons d’être sur le fleuve Chao Phraya pour rejoindre le Wat Arun: le temple de l’aube qui est le seul à se trouver sur la rive droite. Récemment rénové, ce temple bouddhiste est un incontournable de Bangkok et je vous encourage à le visiter tôt le matin ou en fin de journée comme nous l’avons fait afin de pouvoir l’apprécier avec peu de foule. L’entrée est de 50 baths et n’oubliez pas de vous couvrir les jambes et les épaules pour le visiter. En cas d’oubli vous pourrez néanmoins louer ce qu’il faut sur place.

Tatie en tenue local

Le Prang, qui est la pyramide centrale, mesure près de 82 mètres et symbolise le Mont Meru, c’est-à-dire le centre du monde dans la cosmologie bouddhiste.

Les parois du temple sont faites de statues d’animaux et de guerriers faits de bouts de porcelaine chinoise et de coquillages. Lors de la restauration qui s’est terminée en 2017, toute la porcelaine cassée a été remplacée.

En fin de visite, nous avons eu la chance d’assister à une démonstration de combats par des enfants.

Petite démonstration en vidéo cliquez juste au dessus!

Pour une fois que nous étions à Bangkok durant un week-end… nous avons fait un passage quasi obligatoire au célèbre marché de Chatuchak. Nous avons passé quelques heures à crapahuter dans les différentes allées entre vêtements, massages, stands de fruits et autres babioles… les enfants ne savaient plus où donner de la tête!

Premier massage des pieds au marché… le 1er d’une longue série…
Pause déjeuner en plein cœur du marché

Près de ce marché vous pourrez trouver le musée des enfants: Children’s discovery museum... un petit paradis pour nos petites têtes blondes après avoir longtemps marché. L’entrée est gratuite, il vous suffira juste d’avoir un passeport à présenter. Le lieu n’est pas immense mais les enfants pourront s’amuser dans des petites aires de jeux, faire des expérimentations, voir des dinosaures (je ne vous en dis pas plus) mais aussi et surtout se rafraîchir grâce à une mini aire de jeux avec jets d’eau, n’oubliez donc pas les maillots de bain!

Pour ceux qui auraient un doute sur la faisabilité d’un passage à Bangkok avec des enfants, ne vous posez pas la question et foncez…. comme en témoignent les photos, les enfants se sont éclatés, tant à visiter des lieux culturels qu’à faire des activités pour « eux », vous trouverez tout ce qu’il faut pour passer de bons moments.

La suite de notre périple dans le prochain article…